Des points c’est tout !

Créée en 2000, GEOSAT fait depuis longtemps confiance au CATIE dont l’expertise numérique lui a permis de se développer et de conquérir de nouveaux marchés.

Si la collaboration entre GEOSAT et le CATIE a été initiée en raison des circonstances favorables (proximité géographique, plateforme régionale soutenue par la Nouvelle-Aquitaine, qualité des collaborateurs souvent issus de l’ENSEIRB-MATMECA), c’est bien pour la valeur ajoutée du CATIE en matière de conseil et de développement qu’elle perdure.

Après PSANP pour lequel l’entreprise a reçu un trophée dans la catégorie « Transition numérique » (Grand prix des Chefs d’Entreprise), puis Argonot c’est désormais sur Dynamo que les 2 entreprises coopèrent, toujours avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et en collaboration avec le LaBRI.

Pour les 2 premiers projets, il était question de traiter de façon automatique des milliards de points issus de relevés laser 3D (au millimètre près là où Google est au mètre près) : stockés, classés et classifiés grâce aux technologies du Big Data, puis qualifiés par algorithmie afin de représenter toutes ces mesures sur une carte 3D (HD Maps).

Un second traitement algorithmique a colorisé cette carte afin de distinguer éléments de voirie, bâtiments, arbres et véhicules. Ainsi cartographié, l’environnement peut être utilisé pour améliorer la navigation des véhicules autonomes ou pour construire la Smart city de demain.

 

 

Plus de 30 métropoles en Europe vont ainsi être cartographiées. Recueillies par GEOSAT, traitées grâce aux experts « Algorithmes et Données », les données peuvent être réinjectées dans les HD Maps et pallier les pertes d’informations inhérentes aux GPS dans les tunnels ou au sein des grandes villes en raison du phénomène de « canyon urbain ».

Une autre application de cette technologie porte sur l’amélioration de la position des trains. Grâce aux capteurs embarqués couplés à une carte détaillée du tracé et donc une meilleure connaissance de l’environnement, leur situation pourra être déterminée de façon beaucoup plus précise.

Avec un service R&D qui est monté en puissance et compte désormais 10 ingénieurs et docteurs, GEOSAT illustre bien la mission du CATIE : l’accompagnement des entreprises néo-aquitaines dans l’adoption et l’intégration des technologies du Numérique.

 

 

Parlons technique !

  • Algorithme de lecture partielle sur des nuages de points compressés (format .laz – acquisition Lidar)
  • Segmentations d’images panoramiques et de nuages de points : algorithmes d’intelligence artificielle type PointNet, MaskRCNN,
  • Implémentation d’une chaîne de traitement des données sous AWS.
  • Représentation des données sous format OpenDrive

 

Vous souhaitez avoir des renseignements complémentaires ? Cliquez ici !