Lancement de l’action pour le soutien aux Structures de Développement Scientifique et Technologique de Nouvelle Aquitaine

En 2019, la région a décidé d’impliquer les structures de développement scientifique et technologique dans une réflexion destinée à améliorer le soutien qu’elle leur porte. L’objectif est d’augmenter l’efficacité du transfert technologique vers les entreprises, mais aussi de monter en puissance dans le domaine.

 

Le constat de la faiblesse du transfert technologique vers les PME/ETI est unanimement partagé au niveau national mais, en dehors de notre région Nouvelle-Aquitaine, seules les solutions issues de la recherche publique sont mises en avant. Pourtant, comme le montrent de nombreux exemples chez nos voisins espagnols, le soutien technologique aux entreprises du territoire peut être très efficace quand il est confié à des organismes privés dont le transfert est la mission principale.

Ainsi on trouve dans la péninsule ibérique et principalement dans le Pays Basque, des structures créées il y a plusieurs décennies et qui se sont fortement développées jusqu’à dépasser, pour certaines, le millier de personnes. Le CATIE interagit déjà avec des acteurs comme Vicomtech (120 personnes à Saint Sébastien) ou encore l’Institut Biomécanique de Valence (200 personnes) mais des structures comme Tecnalia ont atteint des tailles encore plus importantes (1400 personnes). Ce sont ces exemples qui ont conduit à la création en Nouvelle-Aquitaine d’ALPhANOV il y a 13 ans, ou du CATIE plus récemment. Le soutien aux organismes de transfert faisant partie depuis longtemps de la stratégie régionale, près de 40 autres structures y sont aussi soutenues à ce jour.

Mais, même si le transfert technologique en région Nouvelle-Aquitaine est plutôt satisfaisant, si nous nous comparons à d’autres région nous sommes encore loin de l’efficacité atteinte par nos voisins.

Dans l’objectif d’améliorer son dispositif de soutien aux structures de développement scientifique et technologique, la « Direction de la Recherche, de l’Enseignement et du Transfert Technologique », a décidé de lancer un programme d’amélioration. Présenté début février, ce programme va impliquer toutes les structures dans un esprit de co-construction. Comme l’a mentionné le président Rousset dans son introduction, l’objectif principal est d’atteindre encore plus d’efficacité dans les actions de transfert en région mais aussi de faire grossir le dispositif, avec des moyens supplémentaires si nécessaire.

L’installation de Tecnalia en Nouvelle-Aquitaine, qui a été officialisée en avril 2019, permet un rapprochement propice à une meilleure compréhension des clés de leur succès. Cette analyse ainsi que les consultations permettront sans nul doute d’identifier et de mettre en place des pistes d’amélioration pour le réseau des structures en place.