Le cockpit du futur est centré sur l’humain

Le CATIE en collaboration avec Bordeaux-INP, dans le cadre du projet FutureSky Safety financé par la Commission Européenne, développe des outils et des méthodes permettant d’améliorer la performance des pilotes dans des situations à risques.

L’aéronautique est le mode de transports le plus sûr, mais les rares accidents restent des évènements très meurtriers. D’après le rapport annuel de 2017 produit par l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne, 50% des accidents mortels ont pour origine une mauvaise perception ou compréhension de la situation par les pilotes. La source de ce problème réside dans un système complexe et difficilement interprétable : le cockpit.

L’objectif du projet FUTURESKY Safety est de développer de nouveaux outils et de nouvelles approches pour augmenter la sécurité aéronautique. Le CATIE s’est attaché à développer des systèmes résilients et des opérateurs résilients, à améliorer les interfaces Homme-Système pour augmenter les performances sécuritaires et maintenir les systèmes sous le contrôle des pilotes dans n’importe quelle situation.

La démarche est ainsi centrée sur un concept : « l’enveloppe de la performance humaine » c’est-à-dire un ensemble de paramètres permettant d’observer l’état des pilotes afin de déterminer si celui-ci est en capacité d’appréhender la situation à laquelle il doit faire face. Des solutions d’évaluation pour mesurer l’enveloppe de la performance humaine ont donc été conçues dans ce but.

Grâce au travail collaboratif avec des acteurs de la recherche aéronautique au niveau international (Eurocontrol, Thales, Lufthansa, Boeing, Airbus, Embraer, …), différents IHMs ont été proposés et validés pour améliorer la prise de décision des pilotes en situations à risque.