Bordeaux FinTech 2017 : le CATIE intervient lors de deux tables rondes.

Bordeaux FinTech 2017 : le CATIE intervient lors de deux tables rondes.

IMG_20171005_163927

Les 5 et 6 octobre derniers se tenait la troisième édition de Bordeaux FinTech, la rencontre annuelle bordelaise mêlant finance et technologie. À cette occasion, le CATIE est intervenu lors de deux tables rondes pour mettre en avant l’aide et l’accompagnement proposés aux entreprises, notamment dans le secteur de la finance.

FinTech et territorialité : une alliance à fort enjeu !
C’est autour du soutien des collectivités territoriales auprès des entreprises de la FinTech que s’est articulée la première table ronde, animée par Nicolas César, journaliste de Sud-Ouest Eco, et à laquelle participait Bertrand Castagnet, directeur général du CATIE.
Le témoignage de trois start-ups a permis de mettre en avant des besoins d’accompagnement technologiques mais aussi globaux.
Sur le plan des technologies Bertrand Castagnet a souligné que le CATIE, même s’il ne cible pas précisément les FinTech a clairement positionné son action sur les technologies clés de la filière. En effet, les FinTech se construisent principalement autour des technologies du numérique sur lesquelles le CATIE propose déjà des actions de transfert ou même des plateformes.
Un effort particulier reste néanmoins à faire, pour amener une meilleure lisibilité à la filière sur les nombreux acteurs de l’accompagnement. Le CATIE, qui après 3 années d’existence compte une trentaine de chercheurs et d’ingénieurs, s’est attaché à structurer son action, que ce soit avec les laboratoires de recherche ou les incubateurs comme UNITEC. Ainsi il propose son aide à ces entreprises prometteuses par des plateformes d’accompagnement opérationnelles, des experts des technologies numériques et un réseau large et structuré afin de toujours mieux répondre, de façon plus synchronisée aux besoins des entreprises.

 

Zoom sur la technologie Blockchain.
La Blockchain est une technologie du numérique en plein essor, dont les domaines d’application sont nombreux, et notamment dans celui de la FinTech comme l’ont montré les pitch d’entreprises lors de l’événement Bordeaux FinTech. La seconde table ronde, à laquelle Charles Garnier, docteur-ingénieur au CATIE, a eu l’occasion de participer portait précisément sur cette technologie, ses applications dans le monde de la finance mais aussi les avantages et inconvénients des blockchains privées et publiques. Lors de cette table ronde, Bitcoin a été mis sur le devant de la scène de par le bouleversement que cette cryptomonnaies apporte dans le monde de la finance. Il a aussi été question des autres domaines d’application de cette technologie (gestion de preuves, registre de titres, …) ainsi que de l’importance d’un accompagnement poussé pour les entreprises souhaitant intégrer cette technologie. Au CATIE, cet accompagnement se traduit par la plateforme HUBCHAIN (Hints and Help to Unlock the Blockchain) : un dispositif permettant aux entreprises de se sensibiliser aux problématiques blockchains tout en acquérant les compétences nécessaires à son utilisation. Citons le cas de Lumo, entreprise spécialisée dans l’épargne participative pour les énergies renouvelables, qui s’est rapproché du CATIE afin de mieux appréhender la technologie blockchain (en savoir plus : ici).

 

Avec de nouveaux enjeux économiques et sociétaux, la collaboration entre les FinTech et les structures d’aides aux entreprises, telles que le CATIE ou encore Bordeaux Unitec, devient de plus en plus importante et pourrait bien être structurante pour de nombreux acteurs.

 

P71006-101728